Je n’oublierai pas de sitôt le coup que m’a fait Carmen, un week-end. Ma collègue de service, avec qui j’ai de très bons rapports au bureau, me téléphona un soir et m’annonça, d’une voix tremblotante, qu’elle avait peur de rester toute seule chez elle. La jeune femme me demanda de la rejoindre très vite, car elle sentait la présence d’un intrus dans son appartement. Je me rendis ainsi chez Carmen en toute vitesse pour voir ce qui s’y passait, très loin d’imaginer la surprise qui m’y attendait !

Une soirée libertine pour une orgie de folie entre transsexuels

Je n’ai pas trainé les pieds et je suis arrivé chez Carmen quelques minutes après son coup de fil. J’ai eu le souffle coupé lorsque je découvris le spectacle que m’avait réservé ma collègue. Au salon, la jeune femme se trouvait au milieu de plusieurs personnes, des femmes et des hommes nus et très occupés à s’envoyer en l’air. Je n’en revenais pas !

« Mais c’est quoi ce bordel ! », me suis-je exclamé en voyant des bites et des culs aller et venir dans tous les sens.

Carmen s’approcha de moi, m’emmena dans une pièce à côté et me fit une révélation qui m’a vraiment sonné. Ma collègue m’informa que toutes les personnes présentes pratiquent le libertinage comme elle. Mais le meilleur était à venir ! Carmen me fit savoir également que ces individus sont tous des transsexuels, et qu’elle avait aussi changé de sexe. J’avais du mal à y croire jusqu’à ce qu’elle me présente une photo d’elle, lorsqu’elle était encore un mec.

Carmen m’invita à rejoindre le groupe de transsexuels d’où partaient de grands gémissements, comme dans un porno trans hardcore. Après quelques hésitations, je pris finalement part à cette orgie particulière.

Je dois avouer que les gens ont été très gentils avec moi ! J’ai eu droit à tous les honneurs pendant cette partie de sexe torride. Et ce qui m’a particulièrement frappé ce soir-là, c’est la grande ouverture d’esprit des transsexuels lorsqu’il s’agit de poser des actes coquins.